Interviews

Interview : Traumer

Avec le lancement de son nouveau label Gettraum, le talentueux Romain Reynaud aka Traumer ouvre de nouvelles portes à sa carrière prometteuse en délivrant des productions axées micro-house où l’exotisme des sonorités se confond avec la profonde envie d’exprimer une sensibilité artistique riche de sens.

Salut Romain ! Ravi de t’avoir parmi nous ! Tu produis de la micro sous le pseudonyme Traumer mais aussi d’autres styles de musique sous différents alias. En quoi c’est important pour toi de changer de visage en fonction de tes projets ?

Traumer : L’avantage d’avoir plusieurs plateformes d’expression c’est de rester inspiré et de ne pas m’ennuyer. Cette permutation artistique qui a lieu dans mon esprit chaque jour, chaque semaine ou chaque mois, m’autorise une liberté artistique plus large. Parfois, cela crée en moi une sorte de manque, une attente de recommencer à produire de la musique avec tel projet par exemple. C’est ce qui me permet d’aller de l’avant chaque jour !

Peux-tu expliquer en quelques mots la raison d’être de Gettraum ?

Traumer : J’ai créé Gettraum dans le but de pouvoir sortir ma propre musique en évitant toutes les étapes longues et pénibles que tu peux retrouver quand tu sors ta musique sur d’autres labels. Cela me permet d’avoir le contrôle de A à Z : de la direction artistique en passant par l’artwork, la production et la distribution.

On ressent cette griffe micro-house dans La Valle La B, ton dernier EP sorti sur Rekids en collaboration avec ton partner in crime DJ Deep. Cela voudrait-il dire que tu comptes exporter cette empreinte musicale sur d’autres labels que le tien ?

Traumer : L’idée d’apporter cette touche sur d’autres labels que le mien est en effet belle et bien réelle – en revanche je ne pense pas que ce soit le cas pour ce maxi sur Rekids : ce n’était pas l’idée de départ…

Dans tes nouvelles productions, tu utilises souvent des percussions exotiques et c’est plutôt réussi… D’où vient ta passion pour ces rythmiques qui font voyager  ?

Traumer : Merci ! J’ai toujours adoré cette dimension hyper-ethnique de la musique, ça fait très longtemps que j’en utilise dans mes productions. Cependant, ces productions ne sont pas forcément sorties et cet aspect a été « rendu public » que plus récemment. Je ne connais pas l’origine de cette passion, je n’ai jamais voyagé en Afrique, mes parents n’ont pas cette culture là non plus et il n’y a rien de spécial qui me rattache à ça… Mais j’en suis fou ! Je trouve que ces percussions et autres éléments « exotiques », comme tu dis, me réchauffent – je trouve qu’ils apportent ce supplément de vie, d’humain, d’organique à la musique. Bref, ça me fait rentrer dans une transe unique que j’adore.

« Ces percussions et autres éléments exotiques apportent ce supplément de vie, d’humain, d’organique à la musique. Ca me fait rentrer dans une transe unique. »

Selon toi, pourquoi ce genre auparavant méconnu du public français est-il autant en vogue aujourd’hui ? 

Traumer : Je pense que la mise en lumière récente de ce mouvement est due à la visibilité croissante et grandissante des piliers de ce genre comme les roumains de [a:rpia:r], Barac, Priku… Mais aussi diffusé par des intermédiaires français comme le club Concrete et leurs résidents Lowris et Cabanne.

_STH5062-2

Quelles sont les raisons qui t’ont motivées à choisir Yoyaku pour distribuer les sorties de Gettraum ?

Traumer : J’ai découvert Yoyaku avec la première sortie de Hostom, que j’ai adorée. Lorsque j’ai appris qu’ils étaient français j’ai tout de suite voulu les rencontrer et j’ai découvert un gérant très intelligent avec une super façon de travailler et une vision nouvelle du métier. Tout ça m’a directement séduit.

Pour terminer, la question que l’on meurt d’envie de te poser… Où en est Gettraum003 ?

Traumer : Il est presque achevé ! Quelques derniers choix nous restent à faire, notamment avec la tracklist. J’aimerais vraiment proposer un nouvel angle de vue, une nouvelle perspective musicale avec cette troisième sortie. Disons que le schéma des deux premières sorties était assez similaire, et pour cette raison j’aimerais que ce troisième volet ait sa propre identité.

Il devrait sortir pour la fin Octobre !

Pas d’inquiétude, WATM est déjà sur le coup ! Merci à toi et à bientôt !

Facebook
Twitter
Soundcloud

Top de la semaine

To Top