time traveler
Interviews

Interview : Time Traveler x Bas Mooy

A l’occasion de la sortie de I’m Made of Stars / Journal du producteur néerlandais Time Traveler, une série de remixes a vu le jour afin de donner une seconde vie aux tracks originaux. Parmi les remixeurs, on retrouve Brian Sanhaji, Black Asteroid, DJ Hyperactive mais aussi la tête pensante du label MORD Records : Bas Mooy. Ce dernier est aujourd’hui à nos côtés avec Time Traveler afin de nous en dire un peu plus sur le concept du remix.

Salut les gars ! Content de vous retrouver parmi nous !

Time Traveler & Bas MooySalut ! C’est toujours un plaisir !

Pour commencer, pouvez-vous expliquer en quoi consiste un remix ? Quel est le but de cet exercice ?

Time Traveler : Selon moi, un remix n’a de sens que lorsque les deux artistes entretiennent une sorte de connexion et de respect mutuel. Il s’agit là de réinterpréter un morceau existant en y apportant une touche personnelle sans oublier l’essence même de l’original. Avant I’m Made of Stars / Journal, je ne laissais pas d’autres artistes remixer ma musique, mais pour ce projet j’ai fait appel à de grands noms de la scène techno en lesquels j’ai une confiance aveugle.

Bas Mooy : Je pense qu’un remix doit principalement créer une toute nouvelle vision d’un son que l’on aime déjà. Pour ma part, je ressens tout de suite si je peux exploiter une musique ou non. Toutefois, un remix peut avoir plusieurs interprétations. Certains producteurs aiment garder l’élément principal, l’accroche du track, alors que d’autres partent complètement dans un autre délire. J’utilise toujours une petite sélection d’éléments du track original car je pense que parfois le remix ne doit pas nécessairement ressembler à l’original étant donné que l’on travaille déjà avec des éléments créées par quelqu’un d’autre. Quant à mon but, c’est de composer un track qui me ressemble mais aussi d’établir une connexion avec le track que je remixe, cela va de soi. Voilà ce qui selon moi caractérise un remix. Et évidemment, il faut que ça plaise à l’artiste original ! [Rires]

Comment s’est déroulée la création de ce track ? Selon vous, un remix est-il individuel ou collaboratif ?

Time Traveler : Bas Mooy a été très professionnel tout au long du projet. Chaque jour, il me faisait part de l’avancement du projet jusqu’à ce qu’il trouve la construction parfaite et les sonorités idéales : il ne s’arrêtait pas de travailler ! [Rires] Cet état d’esprit compte énormément pour moi, Bas a fait preuve de beaucoup de respect et d’un intérêt sincère quant à notre collaboration.

Bas Mooy : D’une certaine manière, l’art du remix est un travail collaboratif puisqu’il nécessite d’utiliser des éléments distincts crées par quelqu’un d’autre. Mais au final, je crée généralement un nouveau morceau presque de A à Z… En fait, je pense que la plupart de mes remixes s’éloignent du track original mais tout ça dépend aussi des pistes que l’on te donne. J’imagine que c’est comme quand tu veux construire une maison et que l’on te donne une boîte à outils pour y parvenir. Tu peux utiliser les outils que l’on met à ta disposition, mais généralement tu préféreras toujours utiliser ton propre marteau ou ta propre perceuse si tu vois ce que je veux dire !

« Quand je joue le remix de Currupttion en club, il est toujours très bien reçu par le public ! » – Bas Mooy

Que ressentez-vous lorsque vous écoutez la version de l’autre ?

Time Traveler : Lorsque j’ai écouté pour la première fois la version finale du remix de Currupttion de Bas Mooy, j’étais aux anges. Bas a fait de ce track déjà bien énervé au départ une véritable arme taillée pour le club. Encore une fois, il atteste d’un immense talent de producteur et d’une expérience de longue date !

Bas Mooy : Quand j’ai écouté I’m Made of Stars / Journal de Time Traveler, le track Currupttion s’est tout de suite démarqué des autres et c’est pour cette raison que j’ai demandé à Michele [NDLR : Time Traveler] si je pouvais m’occuper de ce remix en particulier. Au début, je partais dans toutes les directions et il aura fallu trois tracks différents pour déterminer la direction que je voulais véritablement prendre. Je suis satisfait du résultat et quand je joue le remix en club, il est toujours très bien reçu par le public donc c’est parfait ! Ca me fait plaisir que Time Traveler ait pensé à moi pour ce projet !

Après en avoir tant parlé, Time Traveler et Bas Mooy vous proposent ci-dessous d’écouter en exclusivité le remix de Currupttion !  

I’m Made of Stars / The Remixes Report I de Time Traveler sera disponible en pré-commande à partir du 14 octobre.

 

Top de la semaine

To Top