Electronic

Interview : Pantha du Prince

Avec un nom pareil, difficile de passer à côté de Pantha du Prince ces temps-ci. De son vrai nom Hendrik Weber, le compositeur Allemand revient sur le devant de la scène après 3 ans d’absence avec un album intitulé The Triad. Beaucoup d’espoirs sont fondés en lui, alors il fallait le rencontrer avant que la commette ne passe.

Hello Pantha du Prince, comment vas-tu ?

Pantha du Prince : Plutôt bien et toi ?

La forme merci ! Ton nouvel album The Triad sortira en Mai prochain, comment te sens-tu aujourd’hui ? Ça fait 3 ans depuis Elements of Light et Back Noise !

Pantha du Prince : C’est vraiment cool de pouvoir partager de nouveaux sons avec le monde ; Les gens peuvent vraiment se sentir dans ma musique. Et je peux sortir les morceaux gratuitement, ce qui m’apporte une certaine liberté et de nouvelles idées.

En parlant de Back Noise, qu’est-ce-qui a vraiment changé depuis cet album ?

Pantha du Prince : On utilisait beaucoup plus de matériel analogique, et j’ai adoré apporter une touche plus humaine à la création des morceaux. Le mélange des anciennes sonorités, venant de synthés des années 90 avec cette touche de l’homme est vraiment cool. On a pris le temps de choisir notre matériel et l’équipement qu’il nous fallait pour cet album. J’ai essayé de bosser sur des sessions avec d’autres personnes, et je pense que ça se ressent sur certaines tracks.

En commençant en 2002 avec Nowhere, avais-tu pensé en arriver là aujourd’hui, bosser avec Panda Bear, et sortir 5 albums 14 ans plus tard.

Pantha du Prince : Ce n’est pas mon intention de devenir un compositeur de musique électronique, mais il a toujours été important pour moi d’avoir des expériences musicales avec d’autres personnes, je voulais faire partie d’une communauté et partager mes goûts. J’ai vu Panda Bear il y a quelques jours, et aujourd’hui je suis à Paris, avec des amis, et on échange beaucoup sur la musique et son développement à venir. Donc l’aventure continue !

Si tu devais qualifier ton album avec 3 adjectifs, lesquels choisirais-tu ?

Pantha du Prince : Transportant, euphorique, mélancolique.

Si on devait regarder un film avant d’écouter ton disque, histoire d’être dans le mood parfait, lequel faudrait-il choisir ?

Pantha du Prince : Frau Im Mond de Fritz Lang.

Pars-tu en tournée bientôt ? En 2016 ?

Pantha du Prince : Oui, beaucoup de festivals cet été un peu partout sur terre !

Merci à Pantha du Prince et à Beggars France.

Nouvel album The Triad disponible en Mai 2016.

Top de la semaine

To Top