Electronic

Interview : Hayden James

Après son hit Something About You, le producteur Australien revient sur le devant de la scène avec Just A Lover, sorti chez Future Classic. Entouré d’Odesza, de Flume ou encore de Disclosure, Hayden James sait s’entourer des meilleurs. En tournée cette année, il nous explique comment trouver le temps de composer entre deux cafés sur le tarmac.

Hayden, comment vas-tu ?

Hayden James : Hey! Je vais bien merci. J’arrive vers la fin de ma tournée Européenne à Mykonos cette semaine. Ça a été un très bon début d’Été !

Ta dernière track Just A Lover est sortie sur Future Classic, comment l’as-tu ressenti ?

Hayden James : J’étais un peu nerveux, c’était la première sortie après Something About You. Il y a eu un peu de pression juste avant la sortie, mais maintenant qu’elle est disponible partout, c’est cool ! Les retours ont vraiment été positifs.

Pourquoi avoir choisi Future Classic ?

Hayden James : Je suis avec eux depuis Permission to Love, sortie en 2013. Honnêtement, c’est la meilleure maison que j’ai trouvé pour ma musique. Faire partie d’un label que tu respectes vraiment et qui a tant de bonnes sorties, ça représente quelque chose de spécial à mes yeux.

Depuis 2013, tu as accompagné Odesza en tournée, tu as sorti des tracks, ton premier EP… À quoi doit-on s’attendre cette année ? Un autre EP ou un album ? Une tournée ?

Hayden James : Depuis le début de l’année, ça n’a pas chaumé. J’ai joué ma première tournée Européenne en Mars avant d’aller aux États-Unis pour jouer Lightining in a Bottle, Electric Forest, Firefly ou encore Neon festival. Je viens d’arriver en Europe pour Glastonburry et Roskilde, et c’était incroyable. J’ai encore quelques festivals ici avant de retourner en Australie pour jouer Splendour in the Grass. Après je vais à Chicago pour Lollapalooza, suivi de ma première tournée en Asie pour supporter Disclosure. En Octobre je retourne aux États-Unis pour ma tournée intitulée Just A Lover. Et j’essaie de faire de la musique entre temps ! Pas le temps de souffler !

Comment pourrais-tu décrire la scène Australienne cette année ? Avec Flume et d’autres, elle s’est assez bien développée non ?

Hayden James : Il y a vraiment beaucoup de talents en Australie. Un de mes aspects préférés dans la musique Australienne, c’est l’entre-aide qu’on s’offre entre artistes. Flume, Alison Wonderland, Golden Features, WSN, Peking Duk, Rufus pour ne citer que les plus grands. Je suis en permanence surprit de la qualité et de la créativité des sorties Australiennes !

Si tu avais droit à une seule et unique collaboration cette année, qui choisirais-tu ?

Hayden James : Tame Impala !

Selon ta page Wikipédia, tu es chanteur, producteur, auteur, y-a-t-il un autre rôle que tu aimerais jouer dans l’industrie musicale ?

Hayden James : Je vais rester dans cette partie de l’industrie, c’est beaucoup plus marrant !

Merci à Hayden James & Get in PR.

Dernier single Just A Lover disponible.

Top de la semaine

To Top