House

Interview : Annanan

Allô, ici la Terre. C’est avec un immense plaisir que nous recevons aujourd’hui le maître incontesté de la weird house, souvent affilié à LL.M., le sous-label de Noorden. Personne ne sait ce qui se cache derrière le pseudonyme Annanan. Un humain ? Un extra-terrestre ? Une forme de vie abstraite ? Nous l’avons contacté en envoyant une relique dans l’espace avec quelques questions inscrites en lettres d’or. Voici les réponses.

Salut Annanan, comment vas-tu ?

Annanan : Bonjour, humain. Je suis venu ici dans cette petite galaxie car j’ai une mission à accomplir. Pour se faire, je dois détruire votre planète et exterminer chaque être humain jusqu’à ce que la race humaine soit éradiquée.

Etrange… Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Annanan : Mon vaisseau spatial s’est posé sur Terre il y a exactement 24h et mon job consiste à infiltrer la scène techno de cette planète. Mon corps est un assemblage de cadavres des plus grands producteurs techno. En ce moment même, mon intelligence artificielle analyse une multitude de paysages sonores composés de différents instruments de musique inventés par l’être humain.

1

Peux-tu nous donner la recette des sonorités brutes qui composent tes tracks ?

Annanan : La recette se divise en deux parties.
1 : enregistre des samples tirés d’une collection de 27938 EP techno et 8937 LP de softrock, joue les à l’envers et réenregistre le tout dans l’espace près de la planète W/4x avec un vieux micro Neumann de 1971.
2 : passe les échantillons dans une machine algorythmique qui te donnera le résultat final, c’est-à-dire le track.

Bien souvent, tu joues en live. Peux-tu nous en dire plus sur ton setup ?

Annanan : Le vrai son provient des vrais machines. Bzzzzzzzzzzzz. Peu importe le matos, apprends à le connaître. Bzzzz. Même un Juno peut avoir des sonorités lourdes si t’utilises les bons jacks et si tu effectues le bon câblage. Brrrrr.

Si tu étais perdu en Norvège et que tu avais droit à un seul vinyl, lequel choisirais-tu ?

Annanan : Pink Floyd : Echoes live at Pompei, 1972, Reel-to-Reel

Quel est le meilleur endroit dans lequel tu as joué ?

Annanan : En Europe de l’Est.

Tu sembles proche de LL.M., le sous-label de Noorden…

Annanan : LL.M. est mon vaisseau mère.

Le 30 Avril, tu te produiras en live à L’Ostra Club à Nancy. Impatient ?

Annanan : Qu’est-ce que l’impatience ? Est-ce une chose propre à la race humaine? Je n’ai trouvé aucune correspondance concernant le mot “impatience” au sein de mon intelligence artificielle.

Merci à Annanan pour ses réponses tout droit sorties du cosmos et retrouvez son dernier EP Fear and Love sorti sur LL.M. ! Ci-dessous, notre échange extra-terrestre avec l’artiste en version originale.

 

annanan interview

Top de la semaine

To Top